Éditer une partition

Frescobaldi - Editeur de partition

Lorsque j’ai pris la décision de commencer ce blog, plusieurs questions se sont posées. Quel système de gestion de contenu utiliser ? Avec quel logiciel de boîte à rythmes créer les bandes sons ? Et ce qui fut plus difficile, comment éditer une partition avec une solution qui fonctionne sous linux de préférence, assez souple pour s’adapter à ma notation et qui ne coûte pas un bras ?

Comment éditer une partition ?

Différentes recherches mirent en avant plusieurs solutions. Voici celles qui m’ont paru les plus intéressantes.

  • Rosegarden : c’est beaucoup plus un logiciel de composition musicale ; il se définit comme la version libre de Cubase. Intéressant, mais trop complexe pour écrire quelques mesures de percussions.
  • Musescore : logiciel graphique, la portée est visible. On écrit directement sur la portée en faisant glisser des notes à partir d’une barre d’outil. Mais, la notation pour les percussions n’est pas celle que j’utilise et sa modification ou la création d’une nouvelle notation n’est pas évidente (en fait en parcourant la documentation je n’ai rien trouvé (ou alors je suis passé à côté)
  • Lilypond : Ce logiciel est décrit par ces concepteurs comme un graveur de partition. Il a pour ambition de reproduire le savoir-faire des maîtres-graveurs du XIXème siècle pour l’édition électronique. Le logiciel est complet, il permet même d’écrire des arrangements pour un orchestre symphonique. La notation pour la batterie est plutôt atypique ; je ne l’ai jamais vu auparavant. Mais il est possible de l’adapter. La difficulté vient du fait que la musique est écrite sous la forme d’un texte qui la décrit. Lilypond la compile et le résultat est une magnifique partition.

C’est ce dernier que j’ai choisi. Ce choix peut paraître masochiste mais en fait, il existe des éditeurs qui facilitent l’écriture et utilise lilypond pour la compilation.

Il est à noter que tous ses éditeurs permettent aussi un export au format midi.

Les éditeurs lilypond

Il existe plusieurs éditeurs. Je ne vous parlerai que des deux que j’ai testé pour le site drummer.fr : Nted et Frescobaldi.

Nted est celui que j’ai utilisé depuis la création de ce blog jusqu’en mai 2016. Il est relativement simple à prendre en main. Comme Musescore, l’écriture se réalise en glissant des notes d’une barre d’outil vers une portée. Son principal avantage est que la notation des percussions est indépendante et ne dépend pas du logiciel. Son principal défaut est la difficulté à faire des blocs de deux croches. Pour cela, il faut jongler avec les voix, compliquant ainsi l’édition de longues partitions.

Frescobaldi est celui que j’utilise depuis cet article sur les sextolets. L’éditeur reprend la philosophie et la “grammaire” de lilypond à savoir que la musique s’écrit sous la forme d’un texte. La compilation est réalisée par lilypond mais directement au sein de l’éditeur avec le choix d’un export au format pdf, svg ou png. La sélection d’une note sur le pdf est surlignée dans le texte et vice versa, facilitant, entre autres, la correction des erreurs. Une barre d’outil complète et paramétrable facilite l’insertion des articulations, nuances et liaisons. De plus vous pouvez changer de notation sans avoir à tout réécrire.

L’introduction aux éditeurs de partition se termine ici. N’hésitez pas à les tester. Parmi ceux que je n’ai pas cité vous pouvez jeter un œil sur Denemo (à essayer!), LilyBin (Éditeur en ligne).

Un commentaire

  1. En ce moment j’utilise Muse Score, je lui trouvais beaucoup de défaut au début mais plus je l’utilise plus ça va. Et il est gratuit.

    Avant, j’utilisais Guitar Pro que j’aimais beaucoup mais Muse Score a des fonctionnalités que je ne trouvais pas sur GP, et MS est gratuit !

    Pour la composition en groupe, tu utilises toujours Lilypond pur la composition en groupe ?

    Pour composer à distance GP s’abère bine efficace aussi, MS je ne sais pas encore.

Laisser un commentaire