Triolet de noire : difficile ? Non, facile.

Pour faciliter la compréhension de cet article sur le triolet de noire, lisez cet article sur les sextolets, car les principes exposés sont repris ici sous un autre angle. Pour réaliser les exercices, vous devez maîtrisez votre jeu de triolet.

La base

Par définition, un triolet de noire vaut deux temps, soit une blanche. Lorsque vous jouez des triolets, les coups portés par votre main de travail (main droite pour les droitiers, gauche pour les gauchers) correspondent au triolet de noire. Ce sont les notes rouge de la partition ci-dessous. Elles sont souvent notées comme dans la deuxième mesure.
Triolet de noire explication


Dans un premier temps, travaillez en jouant les triolets en frisé et en accentuant votre main de travail. L’exercice est à faire au métronome. Dans un second temps, supprimez progressivement la main jouant les coups faibles. Voilà, c’est en place.

Incorporation dans un rythme

Le triolet de noire est souvent utilisé dans les fills mais, il l’est aussi dans des patterns où il est joué sur la charleston ou la ride. Pour leur mise en place, commencez par jouer le premier pattern de l’exercice ci-dessous. Continuez en enlevant les coups inutiles sur la charleston, mais en gardant la caisse claire. Les jouer à vide vous sera d’un grand secours au début. Après acquisition des automatismes, vous pourrez utiliser une cymbale ride sans vous poser de questions.

rythme triolet frise - triolet  de noire

Associer cette technique, vous permettra d’enrichir vos rythmes ternaires comme dans l’exemple ci-dessous.

Pour terminer cet article, je vous propose d’écouter, Get Em’ Out By Friday
extrait du quatrième album de Genesis, Foxtrot enregsitré en août 1972. Phil Colins nous offre une magnifique démonstration d’utilisation de triolet de noir.

Photos

Phil Collins par Philippe Roos – Strasbourg – Strasbourg-1981-10-28-26, CC BY-SA 2.0, Link

Laisser un commentaire