Apprendre le roulement en s’amusant.

tambour militaire

Facile à transporter, fifres et tambours ont accompagné les régiments depuis la renaissance, non pas pour divertir le soldat, mais pour soutenir la marche des armées et transmettre les ordres sur le champ de bataille.

Sous le Premier Empire, les tambours de la Garde Impériale passeront maître dans le maniement des baguettes et l’utilisation du roulement. Ils laisseront à la postérité de nombreuses pièces dont la diane et le rigodon.

Le travail qui suit, ne remplace pas les exercices habituels nécessaires à l’apprentissage du roulement. Il vous permettra de vous amuser avec les sons de votre batterie quand vous serez lasser de frapper sur votre caisse claire ou votre pad (accessoire que je vous recommande pour travailler vos gammes sans donner la migraine à toute la maisonnée).

Pour apprendre le roulement, nous allons travailler sur des doubles croches et quatre temps avec un temps par élément.

roulement sur les toms et la caisse claire

 
Votre objectif est de retrouver la même sonorité que celle que vous avez avec un frisé. N’hésitez pas à décomposer et exagérer votre mouvement. Travaillez décontracté et en souplesse. Ne bloquez pas votre respiration (Ne riez pas ! Vous verrez.) Cela devrait donner quelque chose qui ressemble à l’enregistrement suivant. Le tempo est à 90 mais commencez plus lentement. Entraînez-vous, dès que vous êtes à l’aise, à jouer au métronome.

Vous aurez plusieurs difficultés à surmonter. La première est jeu irrégulier ressemblant au galop d’un cheval boiteux.

La seconde est le deuxième coup de votre main faible moins fort que les autres. Cela arrivera notamment sur le tom basse.

Si plus tard vous êtes amené à jouer sur des tempos rapides, vous serez prêt pour jouer des fills en double croche.

Bon courage et à bientôt.

Références :

Photo : Par Charny (Travail personnel) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) ou CC-BY-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/3.0)], via Wikimedia Commons

Un commentaire

  1. Oui, jouer au pad sur des enregistrements peut être très motivant.

    C’est comme ça que j’ai développé ma rapidité et endurance aux mains : je suivais au pad ce que des gros metalleux faisaient en double pédale aux pieds.

    Dans des groupes comme Gojira / Slayer etc. il y a énormément de grosse caisse relativement facile à suivre aux mains, et c’est amusant 😉

Laisser un commentaire